Une nuit de réalisation : Fantasme de candaulisme pour Meline, 61 ans

Je m’appelle Meline, une femme d’origine asiatique de 61 ans, et ce soir, j’ai décidé de réaliser mon fantasme le plus profond : le candaulisme. Je me suis préparée avec soin, enfilant une robe moulante qui met en valeur mes courbes, mes seins fermes et ronds, mes fesses rebondies. Je me sens désirable, et c’est exactement ce que je recherche.

Je me rends en boîte de nuit, mon cœur battant la chamade. L’atmosphère est électrique, chargée de désir et de promesses. Je repère rapidement un couple qui semble ouvert aux nouvelles expériences. Ils sont tous les deux attirants, et je peux voir dans leurs yeux une étincelle de curiosité et d’excitation. Je m’approche d’eux, me laissant porter par la musique, et commence à danser.

Le mari me regarde avec des yeux pleins de désir. Je peux sentir son regard sur mon corps, sur mes seins, sur mes fesses. Je me presse contre lui, sentant sa queue se durcir contre moi. Sa femme nous observe, et je peux voir dans ses yeux qu’elle est excitée par ce qu’elle voit. Je me sens puissante, désirée, et cela ne fait qu’augmenter mon excitation.

Je commence à caresser le mari, laissant mes mains parcourir son corps. Je peux sentir sa chaleur, son désir. Je me penche vers lui, murmurant à son oreille : « Je veux que tu me baises devant ta femme. » Je peux sentir son souffle s’accélérer, sa queue se durcir encore plus contre moi. Il hoche la tête, incapable de résister.

Je les invite chez moi, et une fois là-bas, je commence à me déshabiller lentement devant eux. Je peux sentir leurs yeux sur moi, sur mon corps, sur ma chatte mouillée. Je me touche, me caressant les seins, pinçant mes mamelons. Je peux sentir mon désir monter en moi, ma chatte devenir de plus en plus mouillée.

Je laisse le mari me toucher, me caresser. Ses mains parcourent mon corps, me faisant frissonner de plaisir. Sa femme nous regarde, et je peux voir dans ses yeux qu’elle est excitée. Je me laisse tomber à genoux devant lui, prenant sa queue dans ma bouche. Je le suce, le pompe, sentant sa queue se durcir encore plus dans ma bouche.

Je le sens sur le point de jouir, mais je m’arrête, ne voulant pas que cela se termine si vite. Je me mets en levrette, offrant ma chatte et mon cul à lui et à sa femme. Je peux sentir son regard sur mon cul, sur ma chatte mouillée. Il se positionne derrière moi, sa queue frottant contre mon clitoris. Je gémis de plaisir, me sentant plus excitée que jamais.

Il me pénètre, sa queue me remplissant complètement. Je gémis de plaisir, sentant chaque centimètre de lui en moi. Il commence à me baiser, ses coups de reins puissants et profonds. Je peux sentir sa queue frotter contre mon point G, me faisant gémir de plus en plus fort. Sa femme nous regarde, et je peux voir dans ses yeux qu’elle est excitée par ce qu’elle voit.

Je me sens au bord de l’orgasme, mon corps tremblant de plaisir. Mais je ne veux pas que cela se termine si vite. Je me retourne, me mettant sur le dos, les jambes écartées. Je peux sentir sa queue frotter contre mon clitoris, me faisant gémir de plaisir. Il me pénètre à nouveau, sa queue me remplissant complètement.

Il commence à me baiser, ses coups de reins puissants et profonds. Je peux sentir sa queue frotter contre mon point G, me faisant gémir de plus en plus fort. Sa femme nous regarde, et je peux voir dans ses yeux qu’elle est excitée par ce qu’elle voit. Je me sens au bord de l’orgasme, mon corps tremblant de plaisir. Mais je ne veux pas que cela se termine si vite. Je veux plus, je veux tout. Et je sais que je vais l’avoir.

À suivre…Je me sens au bord de l’orgasme, mon corps tremblant de plaisir. Mais je ne veux pas que cela se termine si vite. Je veux plus, je veux tout. Et je sais que je vais l’avoir. Je regarde le mari dans les yeux, et je dis : « Je veux que tu m’encules devant ta femme. » Il hésite un instant, mais je peux voir dans ses yeux qu’il est excité par cette idée.

Je me mets à quatre pattes, offrant mon cul à lui et à sa femme. Je sens sa main caresser mon anus, le lubrifiant avec ma mouille. Je frémis de plaisir, sentant sa bite se presser contre ma rondelle. Il pousse doucement, mais fermement, sa bite s’enfonçant lentement dans mon cul. Je gémis de plaisir et de douleur, sentant chaque centimètre de lui en moi.

Il commence à me baiser, ses coups de reins puissants et profonds. Je sens sa bite frotter contre mon point G, me faisant gémir de plus en plus fort. Sa femme nous regarde, et je peux voir dans ses yeux qu’elle est excitée par ce qu’elle voit. Je me sens au bord de l’orgasme, mon corps tremblant de plaisir. Mais je ne veux pas que cela se termine si vite. Je veux plus, je veux tout.

Je me retourne, me mettant sur le dos, les jambes écartées. Je sens sa bite se presser contre mon clitoris, me faisant gémir de plaisir. Il me pénètre à nouveau, sa bite me remplissant complètement. Il commence à me baiser, ses coups de reins puissants et profonds. Je sens sa bite frotter contre mon point G, me faisant gémir de plus en plus fort. Sa femme nous regarde, et je peux voir dans ses yeux qu’elle est excitée par ce qu’elle voit.

Je sens mon orgasme monter en moi, comme une vague déferlante. Je me mords la lèvre, retenant mes cris de plaisir. Je sens sa bite se durcir en moi, et je sais qu’il est sur le point de jouir. Je veux sentir son sperme chaud en moi, remplissant ma chatte. « Jouis en moi, » je lui dis, et il se déverse en moi, sa bite pulsant dans ma chatte.

Je me sens comblée, satisfaite. Je regarde le mari et sa femme, et je peux voir dans leurs yeux qu’ils ont apprécié cette expérience autant que moi. Je me sens puissante, désirée, et cela ne fait qu’augmenter mon excitation. Je sais que je vais répéter cette expérience, et je sais que je vais adorer ça.

Je me lève, me rhabillant lentement. Je peux sentir le sperme couler le long de mes jambes, et cela ne fait qu’augmenter mon excitation. Je me tourne vers le couple, et je leur dis : « Merci pour cette expérience. J’espère que nous pourrons la répéter bientôt. » Ils hochent la tête, et je peux voir dans leurs yeux qu’ils sont d’accord.

Je me dirige vers la porte, me sentant puissante et désirable. Je sais que je viens de réaliser mon fantasme le plus profond, et cela ne fait qu’augmenter mon excitation. Je sais que je vais répéter cette expérience, et je sais que je vais adorer ça. Je suis une chienne, une salope, et j’adore ça.

Je sors de chez moi, me dirigeant vers ma voiture. Je peux sentir le sperme couler le long de mes jambes, et cela ne fait qu’augmenter mon excitation. Je sais que je vais répéter cette expérience, et je sais que je vais adorer ça. Je suis une chienne, une salope, et j’adore ça. Je suis Meline, et je suis une femme qui aime le sexe. Et je vais continuer à explorer mes fantasmes, à réaliser mes désirs les plus profonds. Et je vais adorer ça

Publications similaires