Une nuit de désir partagé : L’aventure candauliste dans un taxi

Je suis Simon, un homme latino de 47 ans, musclé et de taille moyenne. Je travaille comme monteur vidéo et je suis marié à une femme magnifique. Je suis hétérosexuel et j’ai un fantasme particulier : le candaulisme. Ma femme, consciente de ce désir, est tout à fait disposée à explorer ce fantasme avec moi.

Ce soir, nous décidons de mettre ce fantasme en pratique. Nous montons dans un taxi, ma femme portant une robe séduisante qui met en valeur ses formes généreuses. Elle a des fesses rebondies et fermes, une poitrine ronde et ferme avec des mamelons proéminents. Je suis déjà excité rien qu’à la regarder.

Dans le taxi, j’encourage ma femme à séduire le chauffeur. Elle commence à lui parler, à rire de ses blagues, à le toucher légèrement. Je peux voir le désir monter dans les yeux du chauffeur. Je suis à la fois excité et anxieux, mais je me rappelle que c’est mon fantasme, et je me laisse aller à la situation.

« Tu es si belle ce soir, ma chérie, » je lui dis, la regardant avec désir. Elle me sourit, ses yeux pétillants de plaisir et d’excitation. Elle se tourne vers le chauffeur, ses seins se pressant contre son chemisier, sa robe remontant légèrement, révélant ses cuisses fermes et lisses.

« Tu es un homme chanceux, » dit le chauffeur, regardant ma femme dans le rétroviseur. Je peux voir son regard se poser sur ses jambes, sa poitrine, ses lèvres. Il déglutit nerveusement, serrant le volant avec force.

Ma femme rit, un son chaud et sensuel. « Je suis chanceuse aussi, » elle répond, me lançant un regard coquin. Je sens mon chibre se durcir dans mon pantalon, mon cœur battant la chamade dans ma poitrine. Je suis excité, nerveux, mais aussi incroyablement excité.

Le trajet continue, ma femme continuant à séduire le chauffeur. Elle croise et décroise ses jambes, lui offrant une vue imprenable sur sa chatte. Elle se penche en avant, laissant échapper un soupir doux et sensuel, ses seins se pressant contre son chemisier. Le chauffeur est clairement excité, sa bite gonflant dans son pantalon.

« Tu veux le baiser, n’est-ce pas ? » je demande à ma femme, ma voix rauque et pleine de désir. Elle hoche la tête, ses yeux fixés sur le chauffeur. « Oui, je veux sa bite, » elle répond, sa voix basse et sensuelle. « Je veux le sentir en moi, me baiser comme une salope. »

Je suis incroyablement excité. Je regarde ma femme, cette chaudasse, cette chienne, prête à se faire baiser par un autre homme devant moi. Je suis dur comme de la pierre, mon chibre pressant contre mon pantalon. Je veux la voir se faire baiser, voir un autre homme lui mettre sa queue dans sa chatte mouillée, la voir gémir et crier de plaisir.

Le chauffeur s’arrête finalement, se retournant vers nous. « Vous voulez vraiment le faire ? » il demande, sa voix tremblante d’excitation. Ma femme hoche la tête, souriant de manière coquine. « Oui, nous voulons que tu nous baises, » elle répond, sa voix pleine de désir.

Le chauffeur hoche la tête, se tournant vers moi. « Et toi, tu es sûr de vouloir ça ? » il demande. Je hoche la tête, mon cœur battant la chamade. « Oui, je veux la voir se faire baiser, » je répond. « Je veux la voir jouir sur ta bite. »

Le chauffeur sourit, se tournant vers ma femme. Il commence à se déshabiller, révélant sa bite dure et épaisse. Ma femme gémit, se mordant la lèvre inférieure, ses yeux fixés sur sa queue. Elle commence à se déshabiller, révélant ses seins fermes et ronds, sa chatte mouillée et rasée.

Le chauffeur se rapproche d’elle, ses mains explorant son corps. Il lui pince les mamelons, la doigtant, la faisant gémir de plaisir. Elle gémit, se cambrant vers lui, sa chatte trempée de mouille. Il la retourne, la mettant à genoux sur le siège, son cul en l’air.

Il se positionne derrière elle, sa bite pressant contreLe chauffeur se positionne derrière elle, sa bite pressant contre son entrée humide. Ma femme gémit, se cambrant davantage, offrant son cul à cet étranger. Je suis aux anges, mon membre pulsant de désir, alors que je regarde cette scène torride.

« Vas-y, baise-la, » j’encourage le chauffeur, ma voix rauque et pleine de convoitise. Il hoche la tête, un sourire vicieux aux lèvres, et enfonce sa queue en elle d’un coup sec. Ma femme crie, ses doigts s’agrippant au siège, ses seins se balançant. « Oh putain, oui! » elle hurle, sa chatte se serrant autour de lui.

Le chauffeur commence à la baiser, ses coups de reins puissants et rapides. Il lui claque les fesses, laissant des empreintes rouges sur sa peau blanche. Ma femme gémit et crie, ses gémissements remplissant le taxi. Je suis complètement excité, ma bite dure comme du roc, tandis que je regarde cette scène.

« T’aimes ça, salope? » le chauffeur grogne, ses mains s’agrippant à ses hanches. Ma femme hoche la tête, ses cheveux collés à son front par la sueur. « Oui, oui, j’adore ta bite, » elle crie, sa chatte dégoulinant de mouille. « Je suis ta petite chienne, tu peux faire ce que tu veux de moi. »

Le chauffeur grogne, retirant sa bite de sa chatte et la dirigeant vers son anus serré. « Tu veux que je t’encule, salope? » il demande, sa voix rauque et pleine de désir. Ma femme hoche la tête, ses yeux remplis de larmes. « Oui, oui, enculé-moi, » elle supplie, sa voix étranglée par le plaisir et la douleur.

Le chauffeur hoche la tête, crachant sur sa main et lubrifiant sa bite. Il positionne sa queue contre son anus serré et pousse, lentement et profondément. Ma femme crie, ses mains s’agrippant aux sièges, tandis que sa rondelle s’étire pour accueillir sa bite épaisse. « Putain, tu es serrée, » le chauffeur grogne, commençant à la sodomiser.

Ma femme gémit, ses gémissements se mélangeant avec les sons de claquements de peau et de baises profondes. Je suis complètement excité, me branlant en regardant cette scène. Je regarde ma femme se faire enculer par un étranger, ses gémissements remplissant le taxi.

« Je vais jouir, » le chauffeur grogne, augmentant le rythme de ses coups de reins. Ma femme crie, son corps se tendant, tandis qu’elle jouit, sa chatte inondant le siège de mouille. Le chauffeur grogne, retirant sa bite de son cul et éjaculant sur son dos et ses fesses, recouvrant sa peau de sperme chaud et épais.

Ma femme gémit, sa respiration irrégulière, tandis que le chauffeur se rhabille. Je suis complètement excité, ma bite toujours dure, tandis que je regarde ma femme, cette chienne, cette chaudasse, qui vient de se faire baiser et enculer devant moi.

« T’as aimé? » je demande à ma femme, ma voix rauque et pleine de désir. Elle hoche la tête, un sourire coquin aux lèvres. « Oui, c’était incroyable, » elle répond, sa voix basse et sensuelle. « Je veux recommencer. »

Je souris, me penchant vers elle pour l’embrasser. Je suis si chanceux d’avoir une femme aussi incroyable, une femme qui est prête à explorer mes fantasmes avec moi. Je suis excitée à l’idée de voir ce que l’avenir nous réserve, ce que notre prochaine aventure érotique sera.

Je regarde ma femme, sa peau recouverte de sperme, ses cheveux collés à son front par la sueur, et je me sens incroyablement chanceux. Je suis marié à une chienne, une chaudasse, une salope, et je ne pourrais pas être plus heureux

Publications similaires