Nuit d’hôtel : Le fantasme de candaulisme de Cyprien se réalise

Je suis Cyprien, un jeune homme d’origine asiatique, talentueux cuisinier dans un restaurant réputé. Ma femme et moi, nous nous apprêtions à vivre une nuit que je fantasmais depuis longtemps : partager mon épouse avec un autre homme, la regarder prendre du plaisir dans les bras d’un inconnu tout en gardant le contrôle.

Ce soir-là, après une journée de travail harassante, ma femme et moi décidons de nous offrir une nuit dans un hôtel de luxe. Ma femme, une déesse aux courbes voluptueuses, possède un cul rebondi et une poitrine ferme de taille moyenne qui me rend fou de désir. Elle est ma chienne, ma cochonne, et je suis prêt à la partager pour assouvir mon fantasme le plus profond.

Dès notre arrivée, nous rencontrons un homme charmant et séduisant dans le hall de l’hôtel. Il me regarde avec un sourire en coin et je devine, dans son regard, un désir similaire au mien. Mon cœur s’emballe, et j’invite l’inconnu à nous rejoindre dans notre chambre. Ma femme, surpris par ma proposition, me regarde, interrogateur. Je lui chuchote à l’oreille : « Tu sais que j’ai toujours voulu te regarder avec un autre homme. Laisse-moi réaliser ce fantasme. » Elle hésite un instant, puis accepte, un sourire coquin aux lèvres.

Une fois entrés dans la chambre, je me place dans un fauteuil, confortablement installé, prêt à observer le spectacle qui va se dérouler sous mes yeux. Ma femme est nerveuse, mais je peux voir l’excitation dans son regard, la mouille qui perle déjà entre ses cuisses. L’homme séduisant s’approche d’elle, la regarde droit dans les yeux, et lui murmure quelque chose à l’oreille. Je vois son visage s’illuminer, et je suis excité comme jamais de les voir ensemble.

L’inconnu commence à l’embrasser langoureusement, caressant ses courbes généreuses d’une main experte. Ma femme, maintenant détendue, se laisse faire, répondant à ses baisers et ses caresses avec une passion dévorante. Je les observe, fasciné, mon chibre durcissant dans mon pantalon. J’ai hâte de voir ma femme se faire baiser par cet homme, de voir sa chatte trempée se faire prendre par une autre bite que la mienne.

L’homme fait glisser les vêtements de ma femme, dévoilant son corps magnifique devant lui. Je suis aux anges, le spectacle qui se déroule devant mes yeux est si chaud que je ne peux m’empêcher de sortir ma queue pour me branler lentement. Ma femme est maintenant en sous-vêtements, ses seins fermes à moitié dévoilés par un soutien-gorge en dentelle noire, sa chatte mouillée visiblement à travers sa culotte.

L’inconnu la fait s’agenouiller devant lui, et elle obéit, docile et soumise. Elle défait sa ceinture, baisse son pantalon, et sort sa bite épaisse et dure. Elle commence à le sucer, à le pomper avec gourmandise, ses lèvres entourant son gland turgescent. Je suis hypnotisé par cette vision, ma main se fait plus rapide sur ma propre queue.

Ma femme, sous l’emprise du plaisir, gémit autour de la bite qui la pénètre. L’homme lui tient les cheveux, la forçant à avaler toute sa longueur. Elle s’étouffe, mais continue, déterminée à le satisire pleinement. Je peux voir le désir brûler dans ses yeux, sa chatte dégouliner de mouille.

L’homme la soulève alors, la fait se coucher sur le lit, et écarte ses jambes. Il se place entre elles, sa bite prête à pénétrer ma chienne. Je retiens mon souffle, me retenant de jouir trop rapidement. Je veux savourer ce moment, ce fantasme qui devient réalité.

L’inconnu enfonce sa bite dans la chatte trempée de ma femme. Elle crie de plaisir, ses ongles s’enfonçant dans les draps. Il la baise avec force, ses coups de rein puissants et profonds faisant trembler tout le lit. Ma femme gémit, jouit, le suppliant de continuer encore et encore.

Je regarde ma femme se faire baiser par cet homme, et je suis plus excité que jamais. La scène est si chaude, si intense, que je ne peux m’empêcher de me branler avec vigueur. J’ai hâte de voir ce qui va se passer ensuite, car cette nuit, je le sais, est loin d’être terminée.L’homme continue de limer ma femme avec force, ses couilles claquant contre sa chatte trempée à chaque coup de rein. Je suis complètement absorbé par le spectacle, ma main glissant rapidement sur mon chibre tendu. Ma femme, maintenant couchée sur le ventre, se cambre pour offrir son cul rebondi à l’inconnu, qui ne se fait pas prier pour l’enculer sauvagement.

« Oh oui, baise-moi le cul, défonce-moi la rondelle ! » supplie-t-elle, les yeux fermés et la bouche entrouverte, haletante.

L’homme s’exécute, enfonçant sa bite dans le fion dilaté de ma femme. Elle cri de plaisir, ses gémissements résonnant dans la chambre d’hôtel. Je peux voir son anus s’étirer pour accueillir la queue de l’inconnu, et je suis excité comme jamais.

L’homme se retire et la retourne, la faisant s’asseoir sur sa bite en position de cowgirl inversée. Ma femme rebondit sur lui, ses seins ballottant au rythme de ses mouvements. Je ne peux détourner le regard de sa chatte mouillée, qui s’ouvre et se referme autour de la queue de l’inconnu.

« Je suis ta chienne, ta salope ! » gémit-elle, tandis qu’elle se fait empaler toujours plus profondément.

L’homme, visiblement ravi de cette situation, lui donne de violentes claques sur les fesses, laissant des empreintes rouges sur sa peau. Ma femme enfonce ses ongles dans le torse de l’inconnu, le griffant et le marquant de son empreinte. Je suis submergé par l’excitation, et je sais que je ne vais pas tarder à jouir.

Je les observe, alors que l’homme la fait basculer sur le dos, les jambes écartées, prêt à la prendre en missionnaire. Il joue avec ses seins, les pinçant, les mordillant, tout en lui doigtant la chatte. Ma femme est au bord de l’orgasme, ses gémissements s’intensifiant à mesure que l’homme la stimule avec habileté.

« Tu es une vraie cochonne, tu aimes ça, hein ? Te faire baiser par un inconnu devant ton mari ? »

« Oui, oui ! Je suis ta chienne, ta putain de chienne ! » crie-t-elle, en proie à une extase indescriptible.

L’homme se redresse, sa queue luisante de mouille, et se branle rapidement devant le visage de ma femme. Je sais ce qui va se passer, et je suis prêt à exploser moi-même.

« Ouvre la bouche, salope, je vais te gicler dessus ! » ordonne-t-il, à bout de souffle.

Ma femme obéit, ouvrant grand la bouche, attendant avec impatience le sperme chaud et épais de l’inconnu. Il jouit enfin, des jets de foutre atterrissant sur sa langue, ses lèvres, ses seins. Je ne peux plus me retenir, et je me branle avec frénésie, jouissant dans ma main en observant la scène.

L’homme, essoufflé, se retire et s’effondre sur le lit à côté de ma femme, qui se lève et vient à moi, embrassant mes lèvres avec fougue. Je peux goûter le sperme de l’inconnu sur sa langue, et cela me rend encore plus fou de désir.

« Tu as aimé me partager, mon chéri ? » me demande-t-elle, les yeux brillants de luxure.

« Oui, c’était incroyable. Tu es si belle, si désirable, quand tu te fais baiser par un autre homme. »

Elle rit, un rire coquin et sensuel, et me chuchote à l’oreille : « Alors, on le refait quand ? »

Mon cœur s’emballe, et je sais que cette expérience n’est que la première d’une longue série. Ma vie de couple avec cette chaudasse vient de prendre une nouvelle dimension, et je suis plus excité que jamais à l’idée de voir ce que l’avenir nous réserve.

Nous passons le reste de la nuit à explorer nos désirs les plus profonds

Publications similaires