Apéro libertin : Les aventures épicuries de Justin, homme mûr et épanoui

Je m’appelle Justin, un homme arabe de 61 ans, responsable de la conformité dans une entreprise. Je suis en union libre et je m’identifie comme hétérosexuel. Mais ce que les gens ne savent pas, c’est que j’ai un penchant pour les soirées libertines et les rencontres coquines. Mon fantasme le plus profond est de participer à un apéro libertin et de vivre des expériences sexuelles intenses avec des partenaires aux corps différents.

Un soir, je me suis rendu dans une discothèque réputée pour ses soirées libertines. J’étais habillé de manière élégante et séduisante, mettant en valeur ma maturité et mon charisme. Je suis fier de mon corps, malgré mon âge, et j’aime prendre soin de mon apparence. Ma bite de taille moyenne, légèrement courbée vers le haut, non circoncise, était prête pour l’action.

À peine entré dans la discothèque, j’ai remarqué une femme qui a attiré mon attention. Elle était grande, avec des courbes voluptueuses et des fesses rebondies. Sa poitrine généreuse, ferme et ronde, m’a tout de suite excité. Ses lèvres pulpeuses m’ont donné envie de les embrasser, de les sucer, de les mordiller. Je n’ai pas pu m’empêcher de remarquer son vagin serré et humide, qui m’attirait comme un aimant.

Je me suis approché d’elle, et nous avons commencé à discuter. Elle m’a dit qu’elle était là pour la même raison que moi : vivre des expériences sexuelles intenses et réaliser ses fantasmes. Nous avons sympathisé et avons décidé de participer ensemble à l’apéro libertin organisé par la discothèque.

Au cours de la soirée, j’ai connu des moments incroyables. J’ai commencé par doigter ma partenaire, qui était déjà mouillée et excitée. Elle a gémissait de plaisir, me suppliant de continuer. J’ai ensuite sorti ma bite et elle a commencé à me sucer, à me pomper, comme une vraie salope. Sa bouche était chaude et humide, et je sentais sa langue expertement parcourir ma queue.

Nous nous sommes ensuite allongés sur un lit, et j’ai commencé à lécher sa chatte, à sucer son clitoris. Elle a crié de plaisir, se tordant de désir. J’ai alors pénétré sa chatte avec ma bite, sentant la chaleur et la douceur de son sexe. Elle était serrée et humide, et je me suis senti comme au paradis.

Nous avons baisé dans différentes positions : à genoux, en levrette, couchée sur le ventre, sur le dos les jambes écartées. Chaque position était meilleure que la précédente, et je me sentais complètement libéré et épanoui sexuellement.

Mais la soirée ne faisait que commencer. Nous avons rejoint d’autres personnes dans la salle, et j’ai eu l’occasion de réaliser mes fantasmes les plus profonds. J’ai essayé le triolisme, me retrouvant à baiser deux femmes en même temps. J’ai senti leurs bites artificielles se frotter contre la mienne, et j’ai joui comme jamais auparavant.

J’ai également essayé le sexe anal, enculant ma partenaire avec délicatesse et fermeté. Elle a crié de plaisir, et j’ai senti son anus serré autour de ma bite. Je l’ai ensuite éjaculé sur son visage, recouvrant son beau visage de mon sperme chaud et épais.

Alors que la soirée touchait à sa fin, je me suis senti satisfait et heureux d’avoir vécu cette expérience inoubliable.La nuit était encore jeune et mes envies débordantes de nouvelles expériences. Alors que je me remettais de mes émotions, une autre femme attira mon attention. Une femme plus âgée, mais tout aussi ravissante, se tenait là, le regard brûlant de désir. Ses seins, bien que légèrement affaissés, portaient la marque du temps avec une certaine grâce. Ses fesses galbées semblaient m’appeler, et sa chatte, déjà humide, me faisait de l’œil.

– « Viens, beau mec », m’a-t-elle dit d’une voix rauque, « Je vais te montrer ce que c’est que de baiser une vraie femme. »

Je l’ai suivie vers un coin plus intime de la discothèque. Elle s’est agenouillée devant moi, a sorti ma bite toujours dressée et a commencé à la pomper avec avidité. Ses lèvres expertes glissaient le long de ma queue, sa langue tournoyant avec habileté autour de mon gland.

– « Tu aimes ça, hein ? Tu aimes quand je te suce ? », a-t-elle murmuré, me regardant droit dans les yeux.

Je n’ai pu que gémir de plaisir en réponse. Elle a continué à me sucer, me faisant frissonner de désir. Puis, elle s’est relevée, s’est retournée et s’est penchée, me présentant son cul rebondi.

– « Encule-moi », a-t-elle ordonné, « Je veux sentir ta grosse bite dans mon trou du cul. »

J’ai obéi, lubrifiant d’abord son anus avec ma salive, puis enfonçant lentement ma bite dans son fion. Elle a haleté de plaisir, se cambrant pour mieux me sentir. J’ai commencé à la sodomiser, mes coups de reins se faisant de plus en plus rapides et intenses. Sa rondelle était serrée et chaude, et je sentais mon plaisir monter en flèche.

– « Oui, oui ! Encule-moi ! Baise-moi comme la salope que je suis ! », a-t-elle crié, se masturbant en même temps.

Je l’ai enculée jusqu’à ce que je ne puisse plus me retenir, jouissant dans son cul avec un râle de plaisir. Elle s’est ensuite retournée, a ouvert la bouche et m’a ordonné de lui éjaculer dessus. J’ai obéi, mon sperme chaud et épais atterrissant sur son visage et dans sa bouche.

Après cette rencontre intense, je me suis retrouvé à nouveau dans la salle principale. La musique battait son plein, et le désir était palpable dans l’air. Je me suis approché d’un couple, un homme et une femme, qui semblaient aussi excités que moi.

– « On peut jouer ensemble ? », ai-je demandé, mon érection trahissant mon désir.

Ils ont accepté avec enthousiasme, et nous nous sommes retrouvés dans une pièce privée. L’homme s’est allongé sur le dos, et la femme s’est assise sur son visage, sa chatte recouvrant sa bouche. Je me suis positionné derrière elle, caressant son cul rond et ferme.

– « Je vais te baiser, salope », ai-je dit, doigtant sa chatte déjà mouillée.

Elle a gémis de plaisir, se cambrant pour mieux me sentir. J’ai enfoncé ma bite dans sa chatte, sentant la chaleur et la douceur de son sexe. L’homme, de son côté, la léchait et la doigtait, ses doigts glissant dans sa chatte et son anus.

Nous avons baisé dans cette position pendant un moment, puis j’ai décidé de changer. Je me suis allongé sur le dos, et la femme s’est assise sur ma bite, tournant son cul vers l’homme. Il a alors enfoncé sa bite dans son anus, et nous l’avons baisée en double pénétration.

Elle criait de plaisir, ses gémissements remplissant la pièce. Nous l’avons baisée ainsi, nos bites entrant et sortant de son corps en rythme. Puis, nous avons joui en même temps, nos spermes se mélangeant dans son corps.

Épuisé mais heureux, je me suis rhabillé et suis sorti de la discothèque. La nuit était froide, mais j’étais encore brûlant de désir. Je venais de vivre une expérience incroyable, et je savais que ce ne serait pas la dernière. Après tout, j’étais Justin, un homme arabe de 61 ans, et j’aimais les soirées libertines et les rencontres coquines. Et je comptais bien en profiter encore et encore

Publications similaires